SUEZ Water - Eau et technologies de traitement de l'eau

Un fabricant de boissons réduit la DBO et les frais de rejet des effluents de 35 % grâce à BioPlus* de SUEZ

Traitement des boissons

Challenge

Une usine de fabrication de boissons dans le Wisconsin subissait des frais indirects élevés pour le déversement d'eaux usées dans une station d'épuration municipale, principalement en raison de la forte teneur en DBO. Le client a consulté SUEZ sur la possibilité de réduire ces coûts sans avoir à construire une station de traitement des eaux usées. L'installation du client disposait d'un réservoir d'égalisation et de deux réservoirs de neutralisation du pH, offrant un temps de rétention d'environ 10 heures seulement avant l'évacuation.

Solution

Les experts de SUEZ ont d'abord audité le système et analysé la qualité des eaux usées dans diverses conditions de fonctionnement. Des paramètres tels que la DBO, la température, le pH, les nutriments, l'oxygène et le temps de rétention ont été évalués. Il a été conclu que l'augmentation de la dégradation bactérienne pourrait réduire la DBO avant l'évacuation.

L'équipe SUEZ a proposé de réaliser un essai en utilisant le produit de bioaugmentation/nettoyage BioPlus BA3940 de SUEZ. Ce produit, initialement conçu pour l'entretien des bacs à graisse, est un liquide à plusieurs composants contenant des bactéries, des enzymes et un agent tensioactif qui améliore la biodégradation des matières organiques d'origine alimentaire, y compris les FOG et autres DBO connexes. Après en avoir discuté avec le support technique de l'entreprise, un plan d'essai a été élaboré : injection d'une dose initiale de produit, puis d'une dose plus faible mais continue alimentant en continu un puisard avant le réservoir EQ. Un objectif de neutralisation du pH de 5,5- 6,0 a été défini.

À titre de comparaison, les données sur les rejets d'effluents ont été analysées pour l'année précédente et la DBO moyenne sur laquelle les surcharges de la station ont été évaluées était de 2149 mg/l. Les données ont également confirmé qu'un niveau minimum acceptable de nutriments N et P était disponible pour la croissance des bactéries.

Résultat

La DBO de base non filtrée était en moyenne de 2149 mg/l avant le début de l'ajout de BioPlus BA3940.

Après 3 jours de traitement, les deux premiers à forte dose, des échantillons d'eaux usées ont été prélevés au point d'évacuation sur une période de trois jours. La DBO était en moyenne de 1563 mg/l. Cela représente une réduction de 27 %.

Le client a décidé de poursuivre le programme de traitement, car cela lui assurait un bon retour sur son investissement chimique.

Deux mois plus tard, un nouvel échantillonnage a été effectué (avec le même dosage chimique en place). La moyenne des résultats a été de 941 mg/l de DBO. Les opérations de production étant inchangées, on s'attendait à ce que la DBO des eaux usées brutes soit la même. Ces résultats ont montré une élimination de la DBO de 56 %. Plus récemment, les rejets de DBO ont été en moyenne de 1317 mg/l, ce qui représente une élimination de 39 % par rapport à la situation de base avant le traitement.

Depuis la mise en place de ce programme il y a un an, ces réductions de DBO se traduisent directement par une réduction moyenne des surcharges d'effluents d'environ 35 %.

Cette solution de bioaugmentation simple et rentable a également permis à ce client d'économiser d'importantes sommes d'argent pour la mise à niveau de ses installations.