SUEZ Water - Eau et technologies de traitement de l'eau

Une centrale économise 20 millions de dollars grâce au système de récupération des eaux usées de SUEZ pour les bassins d'évaporation

Challenge

Une centrale à 250 mégawatts de l'Ouest des États-Unis s'est servie de bassins d'évaporation pour stocker les volumes importants d'eaux usées issus de leurs opérations. La centrale d'énergie powcs-power-saveser a utilisé trois bassins pouvant stocker 35 millions de gallons d'eau chacun. Deux problèmes importants sont survenus : les niveaux de contaminants et la capacité. La centrale a rencontré une énorme augmentation de la quantité totale de solides dissous ((TDS) dans ses eaux de puits : le chiffre est passé de 500 TDS à 2,500 TDS en trois ans. En outre, les niveaux de production d'eaux usées (et ensuite d'évacuation) ont été bien plus importants que ce qui avait été anticipé, ce qui a eu pour conséquence de doubler la quantité d'eau dans les bassins d'évaporation. Prévus pour fonctionner pendant 15 ans, les bassins avaient atteint le niveau maximum au bout de seulement trois ans. L'évaporation naturelle pourrait aider à réduire les niveaux d'eau au fil du temps, mais cela ne serait pas suffisant. En outre, le client ne disposait pas de l'espace physique, du permis de construction ou du budget requis pour construire des bassins d'évaporation supplémentaires. À ce stade, deux solutions étaient possibles : arrêter les opérations ou les réduire jusqu'à ce que l'eau excédentaire puisse être retirée et transportée dans des camions. Mais le coût du transport était important : près de 0,50 $ par gallon, c'est-à-dire environ 17 millions de dollars par bassin. Voulant éviter ces frais, le client a contacté SUEZ pour tenter de trouver une solution.

Solution

Après examen de la situation, il a été établi que c'était la réutilisation d'eaux usées qui était la plus intéressante pour le client, et qu'elle lui permettrait en outre d'éviter des frais de transport importants. L'eau des bassins serait traitée afin de supprimer les contaminants, puis réutilisée dans le système de chaudières de la centrale. Après examen, il s'est avéré que l'eau des bassins était extrêmement sale : 100 NTU de turbidité et 40,000 ppm de teneur en sel ; purge des tours de refroidissement, polymères liés au traitement de l'eau, produit chimiques organiques issus des activités de la centrale, eau de lavage de l'usine , algues saisonnières, algues et bactéries potentiellement toxiques, conditions anoxiques, sulfates, bactéries réduisant les nitrates, et gaz de sulfure d'hydrogène. En outre, des températures estivales dépassant les 100 degrés Fahrenheit et des conditions météorologiques variables avec vent, pluie et soleil ont également contribué à provoquer d'autres problèmes : stratification des bassins, turnover et variabilité très importante. Page 2 CS1589EN.docx Afin de traiter cet approvisionnement complexe et de réutiliser l'eau au sein de la centrale, SUEZ a mis en place un système personnalisé de récupération des eaux usées. Le système a été conçu pour traiter 1,000 gallons d'eau par minute via une combinaison d'équipement SUEZ et de chimie :

  • Coagulation
  • Oxydation
  • Filtration
  • Contrôle du tartre et biologique
  • Osmose inverse haute salinité
  • Automatisation et recyclage
  • RO de concentration, plus diverses autres technologies propriétaires.

Le système entier a été fourni en quelques jours seulement, et a fonctionné en tant qu'opération autonome dans des unités de traitement des eaux se trouvant dans des conteneurs protégés du vent, de la pluie et du soleil. Aucune ligne d'alimentation de la centrale n'était requise. La solution incluait aussi du personnel SUEZ 24/7 sur site pour surveiller et contrôler le système de traitement des eaux.

Résultat

Le système a parfaitement rempli sa tâche qui consistait à nettoyer l'eau d'évaporation afin qu'elle puisse être réutilisée. Le système a produit 60 millions de gallons d'eau pour alimenter la chaudière de la centrale, et réduit la charge des puits de la centrale de plus de 90 millions de gallons sur une période de deux ans. Encore plus important, la solution a permis à la centrale de continuer à fonctionner et d'éviter une fermeture imprévue. En évitant une interruption des activités et les coûts liés au transport de l'excédent d'eau, le client a économisé plus de 20 millions de dollars.