SUEZ Water - Eau et technologies de traitement de l'eau

Le système ABMet de SUEZ élimine le sélénium de la centrale électrique mountaineer

élimination du sélénium

Élimination du sélénium

Figure 1 : le système ABMet chez AEP Mountaineer

  • Application : traitement de la désulfuration des gaz de combustion (FGD) des eaux usées et le lixiviat des sites d'enfouissement
  • Capacité : 350 gpm de FGD de l'effluent de la station de traitement des eaux usées (WWTP), plus 250 gpm de lixiviat des sites d'enfouissement (Total 600 gpm; 136 m3/h)
  • Site : New Haven, Virginie-Occidentale, États-Unis.
  • Date de mise en service : Novembre 2011

 

Challenge

En raison des préoccupations environnementales croissantes concernant les rejets de sélénium dans les eaux de surface en Virginie-Occidentale et dans les régions avoisinantes, la centrale électrique AEP Mountaineer devait respecter une limite de rejet de sélénium dans le cadre du renouvellement de sa licence NPDES 2009. Un seuil de rejet de 33 unités par milliard (ppb) avait été établi comme moyenne mensuelle pour le déversoir 001, le principal déversoir de la centrale. Sur les multiples flux alimentant ce déversoir, les flux de purge FGD et de lixiviat des sites d'enfouissement furent identifiés comme les principales sources en sélénium.

En raison de la nature fluctuante du flux mélangé, la solution de traitement allait devoir être en mesure de gérer un débit et des concentrations extrêmement variables.

Solution

Après une étude pilote couronnée de succès en 2008, AEP choisit la solution ABMet* de SUEZ pour assurer sa conformité avec les exigences NPDES (Figure 1). La conception de la centrale permettait d'obtenir les performances d'effluent garanties suivantes pour un flux mélangé provenant de l'effluent FGD de la station de traitement des eaux usées et du lixiviat des sites d'enfouissement :

Sélénium total <25 ppb

Matières en suspension totales <30 ppm (moyenne mensuelle)

pH total entre 6 et 9

Avant traitement dans les biofiltres ABMet, jusqu'à 350 gpm de la purge FGD de la centrale est traitée à travers diverses étapes de séparation physique/chimique et liquides/solides lors de la FGD de la station de traitement des eaux usées. En outre, jusqu'à 250 gpm de lixiviat des sites d'enfouissement d'un bassin de retenue peuvent être ajoutés à la FGD de la station de traitement des eaux usée. Ce flux mélangé passe ensuite par les six étapes de la première phase de biofiltration ABMet d'où il descend vers des médias biologiquement activés afin d'y être traité. L'effluent est collecté près de la base de chaque biofiltre à travers un tube collecteur, puis pompé vers les six étapes de la deuxième phase de biofiltration pour la suite du traitement. L'effluent résultant de la deuxième phase de biofiltration est rejeté dans un bassin avant le rejet final via le déversoir 001.

Un flux de déchets ABMet est régulièrement généré pour éliminer les solides accumulés à partir des biofiltres. Ce flux est réacheminé vers la FGD de la station de traitement des eaux usées existante où les solides, dont les particules de sélénium, sont séparés du flux en même temps que la majeure partie des précipités générés par le processus de séparation physique/chimique de la FGD de la station de traitement des eaux usées. Les solides sont alors déshydratés et compressés en gâteau qui est ensuite déposé sur un site d'enfouissement pour déchets non dangereux.

Résultat

Le système ABMet a été ensemencé avec les cultures bactériennes spéciales de SUEZ, puis fertilisé à l'aide du mélange de nutriments de SUEZ pour nourrir les bactéries en carbone, nitrogène, phosphore, et micro-nutriments. Le résultat fut une action extrêmement rapide et efficace - les taux de sélénium de l'effluent purent atteindre les seuils garantis seulement sept jours après l'introduction des bactéries dans les biofiltres.

Le système ABMet permet d'obtenir de façon constante des taux de sélénium inférieurs à 10 ppb.

Le système ABMet offre également des résultats satisfaisants pour l'élimination du mercure et une réduction des nitrites/nitrates.

performances opérationnelles

Le système ABMet est en service depuis novembre 2011, et en date de juin 2014, a permis une disponibilité de 100 %. L'équipe des opérations passe environ 20 heures par semaine en prélèvement d'échantillons et en activités d'exploitation et de maintenance comme le calibrage de la sonde et le nettoyage spécifique du système ABMet.

En raison d'un arrêt annuel programmé de la centrale électrique, le système ABMet n'avait pas fonctionné pendant près de 3 mois avant d'être remis en service sans aucune incidence négative sur ses performances.

Si vous souhaitez en apprendre davantage sur la façon dont SUEZ peut vous aider avec votre conformité en matière de sélénium et vos besoins en traitement de l'eau, veuillez contacter votre représentant local SUEZ ou visitez notre site web.