SUEZ Water - Eau et technologies de traitement de l'eau

Analyseurs de COT Sievers M5310 C

Optimiser le traitement et répondre aux normes de qualité des effluents

Les analyseurs de carbone organique total (COT) Sievers M5310 C sont conçus pour l'industrie de l'eau potable et la surveillance de la qualité environnementale de l'eau. Offrant une plage de fonctionnement de 4 ppb à 50 ppm, ces analyseurs sont conçus pour assurer la conformité des produits dérivés de la désinfection. Sievers M5310 C utilise l'oxydation du persulfate par les UV avec détection de la conductivité de la membrane, ce qui le rend conforme à la norme SM 5310 C et US EPA 415.3. Atteignez les objectifs réglementaires et optimisez les processus de traitement avec les analyseurs de COT Sievers M5310 C.

Qu'est-ce que le carbone organique total dans l'eau potable ?

Le carbone organique total (COT) dans l'eau potable se forme grâce à la décomposition des matières organiques naturelles (MON) ou autres produits chimiques artificiels produits par l'homme. Le COT est un paramètre fondamental pour évaluer la qualité des installations d'eau potable à cause de sa relation aux sous-produits de la désinfection (SPD). Le COT seul n'est pas nocif, mais sa réaction au contact d'un désinfectant peut engendrer des sous-produits nocifs. Les régulations comme celles du Safe Drinking Water Act, USEPA, ont pour but d'équilibrer les risques que représentent les germes pathogènes et les sous-produits de la désinfection utilisés pour détruir ces microbes. Les SPD comme les acides haloacétiques (AHA) continuent de se former pendant que l'eau traverse le système de distribution des installations et augmentent avec le temps. Les trihalométhanes (THM), un autre genre de SPD qui inclus du chloroforme est le résultat de l'interaction entre le COT,  bromure présent naturellement dans l'eau et le chlore. 

En savoir plus sur les analyseurs de COT Sievers de série M

Technologie conductométrique à membrane Sievers

La technologie conductométrique à membrane Sievers utilise une membrane perméable aux gaz pour pour ne laisser passer que le CO2 produit via l'oxydation des matières organiques. Ainsi, les acides, bases et composés halogénés ne peuvent pas interférer avec la mesure via conductivité de l'oxydation, ce qui empêche les faux positifs ou les mesures de COT très basses.