SUEZ Water - Eau et technologies de traitement de l'eau

Produits chimiques pour le contrôle des dépôts et du tartre

Protégez-vous contre l'entartrage et améliorez l'efficacité de votre échangeur de chaleur

L'entartrage et le dépôt du système peuvent causer de nombreux problèmes de fonctionnement. Les produits de contrôle des dépôts de SUEZ aident à lutter contre la perte de capacité et d'efficacité de l'échangeur de chaleur pouvant entraîner une augmentation des coûts de carburant. Un bon contrôle des dépôts permet également d'éviter les pannes d'équipement, les coûts de maintenance et les arrêts d'urgence.

Produits chimiques pour le contrôle des dépôts et du tartre

Protégez-vous contre l'entartrage et améliorez l'efficacité de votre échangeur de chaleur

L'entartrage et le dépôt du système peuvent causer de nombreux problèmes de fonctionnement. Les produits de contrôle des dépôts de SUEZ aident à lutter contre la perte de capacité et d'efficacité de l'échangeur de chaleur pouvant entraîner une augmentation des coûts de carburant. Un bon contrôle des dépôts permet également d'éviter les pannes d'équipement, les coûts de maintenance et les arrêts d'urgence.

Fonctionnalités et avantages

Caractéristiques et avantages du contrôle de dépôt et d'entartrage

  • Augmente le débit de l'unité et le transfert de chaleur
  • Procure un refroidissement supérieur par évaporation
  • Réduit le coût de traitement de l'eau d'appoint
  • Réduit le volume de décharge de l'usine
  • Réduit les coûts d'épuration des eaux usées
  • Réduit la consommation d'énergie
  • Limite les besoins en entretien
  • Maintient des taux de transfert de chaleur élevés dans les systèmes dotés de tubes de refroidisseur améliorés

Dépôts

Que sont les dépôts ?

L'accumulation de dépôts dans les systèmes d'eau de refroidissement réduit l'efficacité du transfert de chaleur et la capacité de charge du système de distribution d'eau. De plus, les dépôts provoquent la formation de cellules liée au différentiel d'oxygène. Ces cellules accélèrent la corrosion et conduisent à une défaillance des équipements de traitement. Les dépôts vont de films fins très adhérents à des masses gélatineuses épaisses selon les espèces de dépôts et le mécanisme responsable du dépôt.

La formation de dépôts est fermement liée aux paramètres système, comme les températures de l'eau et de surface, la vitesse de l'eau, le temps de passage et la métallurgie du système. Le dépôt le plus critique intervient sur les équipements fonctionnant à des températures de surface élevées et/ou des vitesses d'eau réduites. Avec l'introduction d'un biofilm ultra efficace, l'accumulation de dépôt dans l'ensemble de la tour de refroidissement est devenue un problème répertorié dans les catégories du tartre et des encrassants.

Entartrage

Qu'est-ce que l'entartrage ?

Les dépôts de tartre se forment par précipitation avec un développement cristallin sur les surfaces en contact avec l'eau. La précipitation se produit lorsque les solubilités sont dépassées dans l'eau ou en surface. Les sels sources de tartre qui se déposent le plus communément sur les surfaces d'échange thermique sont ceux qui présentent une solubilité rétrograde relative à la température.

Même s'ils peuvent être complètement solubles dans les volumes principaux d'eau à basse température, ces éléments se sursaturent dans les eaux à plus haute température à proximité surfaces de transfert de chaleur, entraînant leur précipitation en surface.

L'entartrage n'est pas toujours une question de température. L'entartrage dû au carbonate de calcium ou au sulfate de calcium se produit sur les surfaces non chauffées lorsque les solubilités sont dépassées dans la réserve d'eau principale. Les surfaces métalliques sont idéales pour la nucléation cristalline en raison des aspérités et de faible vélocité des eaux adjacentes. Les cellules de corrosion sur les surfaces métalliques produisent des zones à pH élevé favorisant la précipitation de nombreux sels utilisés dans les eaux de refroidissement. Une fois formés, les dépôts de tartre entraînent davantage de nucléations, ce qui accélère le développement de cristaux.

Le contrôle du tartre est possible en faisant fonctionner le système de refroidissant en conditions de sursaturation ou avec des additifs chimiques.