SUEZ Water - Eau et technologies de traitement de l'eau

Élimination par Ferazur*/Mangazur*/Nitrazur* - Systèmes de purification des eaux souterraines

Procédé de filtration biologique permettant d'éliminer le fer, le manganèse, l'arsenic, l'ammoniac et les nitrates des eaux souterraines

Ferazur/Mangazur/Nitrazur représentent un procédé de filtration biologique permettant d'éliminer le fer, le manganèse, l'arsenic, l'ammoniac et les nitrates des eaux souterraines. Le précipité est éliminé en utilisant Biolite* "S", notre support développé à dessein, ne requérant aucun remplacement. Les bactéries restant dans le support même après rétrolavage, ce qui permet la continuité des opérations pour des durées indéfinies.

Élimination par Ferazur*/Mangazur*/Nitrazur* - Systèmes de purification des eaux souterraines

Procédé de filtration biologique permettant d'éliminer le fer, le manganèse, l'arsenic, l'ammoniac et les nitrates des eaux souterraines

Ferazur/Mangazur/Nitrazur représentent un procédé de filtration biologique permettant d'éliminer le fer, le manganèse, l'arsenic, l'ammoniac et les nitrates des eaux souterraines. Le précipité est éliminé en utilisant Biolite* "S", notre support développé à dessein, ne requérant aucun remplacement. Les bactéries restant dans le support même après rétrolavage, ce qui permet la continuité des opérations pour des durées indéfinies.

Aperçu

Technologie Ferazur/Mangazur/Nitrazur

Les contaminants se trouvent en surface et dans les eaux souterraines à des niveaux de concentration variables. Même à faibles concentrations, ces métaux peuvent générer la présence de problèmes dans l'eau, notamment un goût métallique, une décoloration, des taches sur le linge, l'entartrage des tuyaux et la souillure des équipements.

Les usines conventionnelles s'appuient sur des réactions physico-chimiques en utilisant un support spécial, une aération intense ou une oxydation chimique. Les inconvénients des processus physico-chimiques sont l'augmentation de la consommation de produits chimiques, le besoin fréquent de rétrolavage, des niveaux de filtration limités, des opérations et un entretien coûteux en termes de temps et une qualité d'effluent peu consistante.

Avantages de la filtration biologique

  • La présence naturelle de bactéries et leur capacité à oxyder rapidement les métaux dissous sont la clé pour les processus Ferazur/Mangazur/Nitrazur.
  • Requiert moins d'eau pour le rétrolavage.
  • La rétention prolongée des métaux sur le support Biolite "S" permet une plus longue utilisation des filtres.
  • Coûts de fonctionnement très faibles
  • En raison du taux d'oxydation biologique rapide, les systèmes Ferazur/ Mangazur/Nitrazur sont conçus pour des taux de filtration jusqu'à 20 gpm/pi.2 (50 m2/h) - autorisant de plus petits filtres et des installations avec une empreinte réduite.

Applications 

  • Ferazur pour l'élimination du fer
  • Ferazur pour l'élimination de l'arsenic
  • Ferazur pour l'élimination du manganèse
  • Nitrazur pour l'élimination de l'ammoniac et des nitrates

Fonctionnement

Processus de filtration biologique des métaux

Lors du process, les bactéries se fixent sur le support de filtre Biolite "S" conçu spécifiquement pour le traitement biologique des métaux. Le Biolite agit comme un support pour bactéries, permet une filtration intense et ne nécessite pas de remplacement ou de régénération périodique. Le process Ferazur/Mangazur/Nitrazur contrôle les conditions environnementales dans le filtre, garantissant le développement d'un biofilm efficace.

Les micro-organismes sélectionnés s'oxydent sous forme de précipités extrêmement intenses, permettant une rétention trois à cinq fois supérieure à celle des précipités sous forme chimique.

L'élimination de l'arsenic intervient par l'oxydation biocatalytique et l'absorption des oxydes de fer qui sont continuellement produits dans le filtre.

Le process Nitrazur™ oxyde l'ammoniac et réduit les nitrates. L'oxydation de l'ammoniac intervient via des bactéries autotrophes alors que les bactéries dénitrifiantes hétérotrophes réduisent le nitrate à l'azote.

Tout en garantissant une qualité d'eau traitée constante, les systèmes Ferazur/Mangazur/Nitrazur proposent aussi une flexibilité opérationnelle et des rétrolavages peuvent être effectués avec une eau traitée ou brute.

Le pH et le PRO (potentiel de réduction d'oxydation) sont nécessaires pour mener à bien le process biologique. Ceci se fait via l'injection sous contrôle d'air traité (selon le pH de l'eau brute), qui augmente le PRO.

Pour certaines applications, un ajustement du pH est nécessaire pour obtenir les bonnes conditions de traitement en utilisant des injections d'un réactif alcalin (NaOH, Ca(OH)2 etc).

Le fer, le manganèse, l'arsenic, l'ammoniac et les nitrates accumulés doivent, au final, être éliminés du filtre via des rétrolavages réguliers, en utilisant simultanément des injections d'eau et d'air. Ceci réduit la consommation d'eau du rétrolavage et garanti le nettoyage efficace du support. Les rétrolavages sont généralement déclenchés sur la base de valeurs prédéfinies de la chute de pression dans le filtre.